37 jours après les attentats de Paris, Salah Abdeslam est toujours activement recherché par la police, soupçonné d'être le dixième terroriste impliqué dans les attaques. Ses deux complices, qui l'ont exfiltré en Belgique la nuit des attentats, sont sous les verrous. Le quotidien belge Le Soir a eu accès à leurs déclarations. Abdeslam est ainsi décrit comme "très nerveux". "C'était un enfant de 12 ans qui pleurait" aurait déclaré l'un d'eux, Mohamed Amri.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés