Le fonds de garantie des victimes d'actes de terrorisme va prendre en charge l'indemnisation des victimes des attentats du 13 novembre dernier à Paris. Au total, 4.000 dossiers devraient être ouverts : familles des disparus, blessés graves et légers, mais également riverains ou témoins choqués. Le fonds a déjà versé les premières avances aux victimes.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés