"Le salafisme touche des jeunes, de banlieues européennes, démunis et sans culture ou suivi familial" a déclaré sur LCI Khattar Abou Diab, spécialiste du Moyen-Orient. Il a aussi regretté les amalgames engendrés par leurs actes. "On mélange islam avec jihad et terrorisme" a-t-il ajouté.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés