"C'est la sûreté qui est compétente dans la lutte contre le terrorisme et tant mieux si les communes peuvent venir en appoint." Françoise Schepmans, bourgmestre de Molenbeek, a réagi au micro de LCI ce jeudi, quelques heures après qu'une source proche des autorités communales ait informé la presse de l'existence d'une liste de résidents "radicalisés" transmise "en juin 2015" par les services de renseignement belges à la commune.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés