Paris a condamné, jeudi, le double attentat au Niger contre une base militaire et un site minier exploité par Areva et évoqué des "personnes décédées". "La perspective est de toucher les intérêts économiques. On est dans l'extension du terrorisme au Sahel et dans le ciblage des intérêts et des citoyens" étrangers, analyse le spécialiste de géopolitique Mathieu Guidère, au micro de BFMTV.

Publicité
Contenus sponsorisés