Quatre jours après les attentats qui ont ensanglantés Paris et quelques heures après l'opération antiterroriste menée à Saint-Denis mercredi dans la matinée, Bertrand Meunier, ancien chef des négociations du GIGN, a détaillé trois particularités de ces attaques.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés