Un attentat a fait au moins douze morts ce mardi à Tunis dans un bus de la garde présidentielle. Invité de LCI, l'ancien diplomate tunisien Mezri Haddad, affirme que les Tunisiens "commencent à regretter la paix civile".

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés