Après le Burkina et le Mali, la Côte d'Ivoire a été la cible dimanche d'une attaque jihadiste, un commando de trois hommes armés faisant 16 morts dans la station balnéaire très populaire de Grand-Bassam, le premier attentat de ce type dans le pays. Le président Alassane Ouattara, qui s'est rendu sur les lieux, à une vingtaine de kilomètres à l'est d'Abidjan, a dénoncé une attaque "terroriste", revendiquée dans la soirée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés