L'auteur présumé de la fusillade contre une discothèque d'Istanbul a été arrêté; Abdulgadir Masharipov, ressortissant ouzbek, a été interpellé lors d'une opération menée conjointement par la police et les services secrets turcs au milieu de la nuit. Il aurait avoué être l'auteur du carnage du Nouvel An.

#Istanbul: le suspect arrêté avoue être l'auteur de la fusillade https://t.co/CdjM3akGmm pic.twitter.com/oqw64vXkgV- La Provence (@laprovence) 17 janvier 2017

Selon l'agence progouvernementale Anadolu, cinq personnes ont également été appréhendées dont trois femmes. Le principal suspect se trouvait avec son fils de quatre ans, qui a été confié aux services sociaux. Au moins 35 personnes avaient déjà été interpellées dans le cadre de cette enquête.

Attentat #Istanbul, avant de planer en complosphère, 2 chemins pr arriver en #Turquie depuis l'Asie Centrale via #Iran ou #Russie Caucase = pic.twitter.com/FKTRaH4Qlg- Wassim Nasr (@SimNasr) 17 janvier 2017

Le groupe Etat islamique a revendiqué l'attaque pour se venger de l'intervention militaire d'Ankara en Syrie.

Le Premier Ministre turc, Binali Yildirim, a déclaré :"l'important, c'est que la personne qui a perpétré cette attaque lâche a été capturée et que le motif, les responsables, quels qu'ils soient, soient révélés".

Le suspect avait ouvert le feu dans une discothèque branchée, le Reina, où étaient rassemblées des centaines de personnes, dont de nombreux étrangers. Cette fusillade avait fait 39 victimes.

Pour le président Erdogan, le but de l'attentat était de dresser 'les Turcs les uns contre les autres'. Un message en réponse à la publication de messages sur les réseaux sociaux critiquant le style de vie des personnes tuées dans la discothèque.

Avec agences

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés