Face à ses interrogateurs, Reda Kriket précise qu'il n'a rien à voir avec les attentats de Paris et de Bruxelles. L'ancien braqueur nie faire partie du groupe État islamique et assure qu'il ne préparait pas d'attentats. L'homme explique que l'arsenal retrouvé n'est pas à lui. Reda Kriket est recherché par la police belge, après avoir été condamné en juillet 2015 par contumace à 10 ans de prison dans une affaire liée au jihadisme.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés