RECONSTRUCTION - Visions, crises d'angoisse, trois mois après l'attentat de Nice, les victimes souffrent de traumatismes importants. Vincent n'arrive plus à mettre les pieds sur la Promenade des Anglais.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés