L'organisation État islamique a revendiqué par le biais d'un communiqué, l'attaque qui a fait 22 morts et de nombreux blessés à Manchester, au Royaume-Uni dans la nuit de lundi à mardi. Le groupe terroriste explique que l'assaillant décédé lors de l'explosion n'avait pas l'intention de mourir mais plutôt de déposer la charge explosive et de partir. "Daesh est vraiment acculé dans ses fiefs. Il reste une bande de 2 kilomètres sur 1 à Mossoul où ils tiennent encore. Et ce qui est intéressant c'est qu'ils sont encore capable de produire des vidéos où ils menacent", explique Régis Le Sommier, directeur adjoint de la rédaction de Paris Match.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés