Deux personnes, dont Claude Hermant déjà en détention à Lille, dans une affaire de trafic d'armes, ont été entendus mardi dans l'enquête sur les attentats de janvier à Paris. L'homme proche de l'extrême droite et sa compagne ont été placés en garde à vue. Des armes qui auraient servis à Amédy Coulibaly, le tueur de l'Hyper Cacher, avaient transité par une société gérée par le couple.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés