Les jeunes soldats israéliens étaient venus faire une excursion à Jérusalem. La promenade a viré à l'horreur, lorsqu'un camion a foncé sur eux, alors qu'ils descendaient du bus. Le conducteur palestinien était selon les autorités un sympathisant du groupe Etat islamique. Le Premier ministre s'est rendu sur les lieux.

'Nous sommes ici après la brutale et tragique attaque terroriste dans laquelle quatre soldats ont été assassinés, trois filles et un garçon. Nous connaissons l'identité de l'assaillant, selon tous les indices c'est un sympathisant de l'Etat islamique. Nous avons encerclé Jabel Mukaber, le quartier dont il est originaire.'

IDF names victims of Jerusalem terror attack https://t.co/JsQu5BIQLF #ArabIsraeliConflict pic.twitter.com/sOzP9GlaeV- The Jerusalem Post (@Jerusalem_Post) 8 January 2017

17 soldats ont également été blessés. L'assaillant a été abattu, peut être par Eytan Rund, le guide touristique qui sort de l'hôpital, sidéré d'avoir échappé au pire.

'L'assaillant continuait de rouler. Je ne sais pas si mes balles sont celles qui l'ont blessé et l'ont arrêté, mais il a continué à rouler quelques mètres encore et je l'ai tué.'

Le camion a percuté les soldats puis a fait marche arrière avant d'être neutralisé, signe de l'intention de tuer. Mais au nom de quoi ? L'Etat islamique n'a pas revendiqué d'attaques d'ampleur en Israël. Les attentats sont motivés ici par le conflit israélo-palestinien.

I won't tolerate hate speech. 'Islam' didn't commit today's attack in Jerusalem - a loathsome murderer did. Violent vitriol will be blocked.- Avi Mayer (@AviMayer) 8 January 2017

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés