Le président français François Hollande a exprimé jeudi soir son "effroi" et son "indignation" après l'attentat meurtrier revendiqué par l'organisation État islamique contre un fief du Hezbollah à Beyrouth, dénonçant un "acte abject".

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés