Arnaud Cazier, Eddie Touati et Antonio Basto travaillaient pour la même entreprise, une société de transport. Le 15 janvier dernier, avant que les terroristes d'Aqmi ne commettent l'attentat, ils étaient venus boire un verre au restaurant Le Cappuccino. Ils figurent parmi les 29 victimes, majoritairement étrangères. Peu de temps avant le drame, Eddie Touati avait fait part à un de ses amis de son inquiétude concernant la situation au Burkina Faso. La fille d'Arnaud Cazier avait quant à elle envoyé un message à son père, n'ayant aucune nouvelle de sa part. D'après les derniers témoignages, le mode opératoire de l'attentat de Ouagadougou est similaire à celui des attentats de Paris.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés