Un policier d'une unité de la BAC arrivée en premier au Bataclan vendredi 13 novembre raconte non sans émotion ce qu'il a vu lorsqu'il est entré dans la salle. Une semaine après les faits, certaines images continuent de le hanter.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés