"D'un seul coup c'est parti." Deux jours après les attentats qui ont fait au moins 129 morts à Paris, Noumouké Sidibé, directeur adjoint de la sécurité du Bataclan, raconte comment il a vécu, de l'intérieur, la prise d'otages sanglante dans la salle de spectacle.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés