La prise d'otages de vendredi au Radisson de Bamako est le deuxième attentat meurtrier depuis le début de l'année. 140 personnes ont été bloquées dans l'hôtel. Certaines d'entre elles auraient, selon un haut responsable du pays, été libérées après avoir récité des versets du Coran. Les jihadistes d'Al-Mourabitoun ont revendiqué sur Twitter l'attaque.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés