Trois semaines après, la vie dans le collège de Grasse, dans les Alpes-Maritimes, reprend son cours. Après qu'un adolescent a fait irruption dans l'intention de tuer ses camarades, le proviseur s'était interposé pour éviter un bain de sang. Si les élèves restent marqués, ils sont contents de retrouver celui qui les a sans doute sauvés. Il vient de recevoir la légion d'honneur.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés