À chaque acte terroriste commis en France, le serpent de mer du fichier "S" resurgit. L'attaque au couteau à Paris la semaine dernière n'a pas manqué de déclencher la polémique : son auteur figurait en effet sur cette liste pour risque d'atteinte à la "sûreté de l'État". La droite et l'extrême droite ont aussitôt critiqué le gouvernement, réclamant des mesures plus drastiques comme l'internement de tous les "fichés S". Est-il possible ? Marc Perelman en parle avec David Revault-d'Allonnes.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés