Trois jours après la série d'attaques qui a fait au moins 129 morts et plus de 300 blessés à Paris et aux abords du Stade de France, l'exécutif envisage d'imposer un visa retour aux Français revenant de Syrie, qui pourraient être assigner à résidence. Jacques Poinas, ex-chef coordination de lutte anti-terroriste, a émis des réserve sur le plan technique quant à cette proposition.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés