On connaissait le burn out des médecins, des infirmiers ou d'autres métiers prenants, risqués et stressants. A la liste des épuisés s'ajoutent aujourd'hui les députés, soumis, selon eux, à un rythme trop soutenu : trop de textes, trop de débats et d'heures passées à l'Assemblée nationale. Roselyne Febvre en parle avec Arlette Chabot et Gérard Leclerc.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés