L'aquarius attend toujours de mettre en sécurité 141 migrants. A bord, Nick Romaniuk, coordonnateur des sauvetages joint par notre journaliste Anelise Borges explique la situation :

" La situation à bord est loin d'être idéale. Tout le monde est en sécurité sur l'Aquarius mais actuellement le bateau est arrêté entre Malte et l'Italie en attendant des instructions. Les personnes secourues sont sur le pont, il fait très chaud, il y a très peu de vent, ce n'est pas confortable du tout. Les gens vont bien, nous nous occupons d'eux, l'équipe de Médecins Sans frontières leur prodigue des soins et des traitements. Il y a 67 mineurs non accompagnés, en tout il y a plus d'enfants que cela mais ceux qui ont moins de 18 ans et isolés sont 67. Il y a toute une bande d'enfants qui jouent avec des avions ou des camions.

La solution serait de débarquer le plus vite possible, les conditions ne vont pas s'améliorer pour les rescapés. Ils viennent de Somalie, d'Erythrée, de pays où il y a déjà des problèmes majeurs. Ils ont traversé le désert, ils sont passés par la Lybie, un passage vraiment dangereux pour eux où ils ont peut être même été emprisonnés. Ils ont besoin de débarquer dans un endroit où on prendra soin d'eux. Nous avons remarqué des signes de malnutrition, de torture en détention et toute sortes de souffrance pendant ce voyage. "

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés