Les quelque 400 marins russes venus récupérer le premier navire militaire de type "Mistral" vendu par la France, ont quitté jeudi le port de Saint-Nazaire sans le bâtiment. Ils sont repartis à bord du navire qui les avait amenés laissant le "Vladivostok" à quai. Le bâtiment de projection et de commandement devait initialement être remis à Moscou à la mi-novembre, dans le cadre d'un contrat de 1,2 milliard d'euros pour deux navires signé en juin 2011 entre la Russie et le constructeur naval DCNS. Le contrat a été suspendu par François Hollande pour cause de crise en Ukraine.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés