Les autorités saoudiennes ont procédé à l'exécution de 47 personnes, dont l'imam chiite Nimr al Nimr, pour ce que le ministère saoudien de l'Intérieur a qualifié dans un communiqué de faits de terrorisme. En réponse, l'Iran menace l'Arabie Saoudite en déclarant que "Ryad en paiera le prix". Ces exécutions pourraient relancer les tensions entre chiites et sunnites dans la région.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés