En 2006, âgée de 41 ans, Mireille avait pris rendez-vous chez son gynécologue pour un début de grossesse. Mais pendant l'examen, elle constate des pratiques douteuses du praticien. Pourtant, pendant neuf ans, elle n'ose en parler à personne. Pas même à son mari. Elle n'a osé se confier que quand elle a su que 82 femmes étaient dans son cas.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés