Après de longues tractations dans le plus grand secret, la multinationale Apple a été contrainte de verser 318 millions d'euros au fisc italien. De 2008 à 2013, la filiale transalpine du géant américain n'aurait pas payer d'impôts. L'évasion fiscale serait estimée à près d'un milliard d'euros.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés