Pour Dany Cohn-Bendit, le Time a bien fait de sacrer Angela Merkel, personnalité de l'année, car elle suit la déclaration des Droits de l'homme et ses idées.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés