Après le succès de la primaire à droite et la victoire de François Fillon, "la gauche est dans un état de déliquescence absolue", estime Christophe Barbier, éditorialiste politique de BFMTV, du fait de la multiplicité des candidatures. "Si la gauche veut redresser la barre, elle a besoin d'un signe: que Hollande ne se représente pas", assure le journaliste.

Publicité

Contenus sponsorisés