Vidéo associée: 

Publié le 25/07/2017

Amnesty dénonce lampleur des viols au Soudan du Sud

Corps: 

Des violences sexuelles d'une ampleur massive, c'est le cri d'alarme d'Amnesty International au Soudan du Sud. L'ONG publie un rapport accablant. Le viol y est utilisé comme stratégie de nettoyage ethnique. Depuis décembre 2013 le plus jeune pays du monde est en proie à une guerre civile entre le clan du président, Salva Kiir, un Dinka, et son ancien vice-président, Riek Machar, un Nuer. Amnesty international est particulièrement préoccupée par le manque de soins psychologiques et médicaux pour les victimes de violences sexuelles.

Le viol comme arme de guerre au Soudan du sud https://t.co/AWOxRZug6J- DW (Français) (@dw_francais) 24 juillet 2017

'Les survivants de violences sexuelles au Soudan du Sud sont confrontés à une multitude de défis, explique Priscilla Nyagoah, militante régionale du Soudan du Sud pour Amnesty International.
Non seulement des défis pour accéder à un traitement médical adéquat, mais ils sont également confrontés à la stigmatisation de leurs communautés et de leurs familles. Des femmes ont été répudiées par leurs maris, mises à l'écart par leurs communautés, traitées différemment et ont été accusées d'être a l'origine de ce qui leur est arrivé au lieu de blâmer l'auteur '.

Et leur calvaire risque de perdurer : vendredi dernier, les pays donateurs occidentaux ont annoncé qu'ils ne soutiendraient plus financièrement l'application de l'accord de paix, face à l'absence de signe d'apaisement. Les violences au Soudan du Sud vont se poursuivre.

Soudan du sud : Report du procès des soldats accusés de viol [The Morning Call] https://t.co/n7Huc0D3l2- Africanews Français (@africanewsfr) 7 juin 2017

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet