C'est le bras de fer industriel du moment entre le gouvernement français et la direction d'Alstom. Le site de Belfort est menacé d'un transfert massif d'activité qui engendrerait des centaines de suppressions de postes. Le président de la République François Hollande entend tout faire pour "pérenniser" le site. L'État doit-il intervenir dans la vie des entreprises ? L'exécutif peut-il se brûler les ailes à huit mois de la présidentielle ?

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés