"Il faut savoir qu'il y'a grosse communauté marocaine en Belgique, le Maroc a probablement des sources qui permettraient d'obtenir des renseignements pertinents pour les autorités belges" a expliqué Chems Akrouf, expert en renseignement. Bruxelles a maintenant l'alerte maximale jusqu'à lundi prochain.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés