Les trois adolescents décédés samedi en Haute-Loire, ont été victimes d'une explosion alors qu'ils jouaient à des jeux de guerre grandeur nature appelés Airsoft. Les participants utilisent des répliques d'armes à feu propulsant des billes en plastique. Ces jeux peuvent s'avérer très dangereux et leur fabrication artisanale peut être punie par la loi.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés