Lors de la conférence de presse qui s'est tenu ce mardi après le retour des deux pilotes français condamnés dans l'affaire "Air Cocaine", l'avocat de Pascal Fauret, Eric Dupond-Moretti a déclaré que les modalités de départ ne seront pas dévoilées mais a ajouté qu'ils avaient eu raison de "prendre la fuite", la procédure de la justice dominicaine "n'étant pas équitable".

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés