L'un des deux Français de l'affaire "Air Cocaïne", qui se sont évadés de République Dominicaine le week-end dernier, a affirmé ce mardi qu'il souhaitait s'expliquer devant la justice française. "A partir du moment où on a affaire à une justice qui ne fait pas d'enquête, qui ne nous écoute pas et qui nous condamne à 20 ans pour la seule raison qu'on est Français (...) Mon réflexe c'est de rentrer dans mon pays où je pourrai m'exprimer devant la justice", a expliqué Pascal Fauret.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés