Le député Les Républicains Christian Kert "n'approuve pas" l'évasion des deux pilotes français impliqués dans l'affaire "Air cocaïne". Condamnés à vingt ans de détention en Républicaine dominicaine dans une affaire de trafic de drogue, Pascal Fauret et Bruno Odos ont rejoint la France sans l'accord des autorités dominicaines dans des circonstances qui restent à établir.

Une attitude que n'approuve pas l'élu des Bouches-du-Rhône, qui avait pourtant demandé la semaine dernière au directeur de cabinet de Laurent Fabius un plus grand engagement de la France dans cette affaire et qui dénonce aujourd'hui encore une justice dominicaine "non équitable".

Inquiétude pour les deux Français toujours sur place

Évoquant le cas de l'eurodéputé FN Aymeric Chauprade, qui aurait été au plus près de l'opération d'exfiltration, Christian Kert estime que le frontiste aurait simplement dû "insister auprès des autorités françaises pour que la justice soit rendue de façon équitable en République dominicaine".

Le député Les Républicains a par ailleurs une "inquiétude" : "Je redoute que l'on durcisse les conditions de détention (des deux autres Français toujours retenus dans ce pays)".

Avec Germain Andrieux

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés