Harold Hyman, spécialiste de géopolitique à BFMTV, explique comment la découverte de l'épave du vol AH17 d'Air Algérie s'est réalisée, "d'abord repérée par une équipe du Burkina-Faso, près de Gossi". La confirmation de l'emplacement exact de la zone du crash s'est ensuite faite à l'aide d'un drone de type "Reaper", "récemment acquis par l'armée française" et doté d'instruments de vision nocturne. Actuellement, "plus d'une centaine de militaires français" sont sur zone. Une zone qui ne présenterait "pas de risque particulier d'accrochage" avec les terroristes.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés