Les fonds propres de l'Agence française de développement vont doubler pour passer de 3 à près de 6 milliards d'euros, augmentant ainsi considérablement sa capacité de prêts. Les dons pourraient également doubler pour passer à 400 millions en 2020. Des objectifs ambitieux et tenables, selon notre invité, Rémy Rioux, nouveau directeur de l'agence : "L'idée est de construire un instrument plus puissant pour appuyer nos partenaires du Sud et pour amener plus de France".

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés