Au lendemain de la rencontre à Paris entre les principaux protagonistes de la crise libyenne, Aguila Saleh, le Président de la chambre des représentants de Tobrouk, se dit "optimiste", même s'il affirme que certains cherchent à "garder le statu quo" en Libye.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés