Olivier et Wilfred, deux homosexuels en couple, vont faire face à leurs agresseurs présumés mardi devant le tribunal correctionnel de Paris. Victimes d'une agression sauvage à Paris en plein débat sur le mariage gay ils avaient suscité l'émotion. Pour Yohann Roszéwitch, président de SOS Homophobie, "c'est important que la circonstance aggravante d'homophobie soit retenue".

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés