Des heurts ont brièvement éclaté en début de semaine à Calais entre plusieurs centaines de migrants et des forces de l'ordre qui ont tiré de nombreux lacrymogènes. Les tensions semblent de plus en plus vives dans "la jungle". "On réclame juste de manière pacifique l'ouverture de la frontière, on ne veut pas de violence", tente d'expliquer un mirant.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés