La famille de Vincent Lambert a été convoquée par le CHU de Reims, mercredi 15 juillet. Cette dernière est en profond désaccord sur le sort de cet homme plongé dans un état végétatif irréversible depuis sept ans. Il y a quelques jours, la Cour européenne des Droits de l'Homme a confirmé qu'il était légalement possible d'arrêter définitivement les soins qui le maintiennent en vie.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés