Lors d'une récente audition devant la justice, Nathalie Le Roy, une enquêtrice de la brigade financière s'est dite convaincue que la Société Générale ne pouvait ignorer les agissements de l'ex-trader, Jérôme Kerviel. Selon la journaliste de Médiapart, Martine Orange, cette dernière avait "averti sa hiérarchie puis le parquet".

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés