Le procureur général près de la Cour d'appel de Dijon, Jean-Jacques Bosc, donne une conférence de presse, ce jeudi, alors que des rebondissements ont eu lieu mercredi dans l'affaire Grégory avec la mise en garde à vue de trois personnes. Le magistrat a notamment annoncé que "plusieurs personnes ont concouru à la réalisation du crime" du petit Grégory Villemin, retrouvé pieds et poings liés dans la Vologne, en 1984. Jean-Jacques Bosc a également précisé que les résultats des analyses en graphologie étaient "confondants" pour Monique Villemin, la grand-mère de l'enfant, et Jacqueline Jacob, sa grande-tante, actuellement en garde à vue.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés