10 vues

Ce vendredi matin, Rachida Dati est revenue sur l'affaire des factures de produits de luxe d'un montant total de 9 000 euros lorsqu'elle était ministre de la Justice en direct sur BFMTV/RMC. L'ex-garde des Sceaux s'est quelque peu emportée et a qualifié certains journalistes qui avaient relaté les faits de "petits merdeux" avant d'évoquer le rapport qui ne la met pas en cause mais son administration. "C'était des achats qui ont été faits au titre du ministère, pas au titre de Rachida Dati", se justifie-t-elle.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés