Après les accusations d'utilisation s'un système de "fausses factures" à l'UMP, et la démission annoncée du président du parti Jean-François Copé, les sentiments des militants UMP divergent. Pour certains, cette affaire concerne la justice et les membres du parti doivent rester unis. D'autres en revanche sont prêts à rendre leur carte d'adhérent, jugeant l'affaire grave. BFMTV est parti à Paris et Marseille à la rencontre de ces militants.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés