Publicité

Contenus sponsorisés

Au lendemain, des accusations d'agressions sexuelles contre son mari, Denis Baupin, la ministre du Logement Emmanuelle Cosse a réclamé que le débat ait lieu "devant la justice". Un collectif de 500 militants et élus ont publié mardi un appel dans Libération "pour que l'impunité cesse" contre les auteurs de harcèlement sexuel. Le collectif "Levons l'omerta" a également lancé une pétition sur la plateforme Change.org qui dispose déjà de 7.000 signatures.

Publicité