Le cardinal Barbarin faisait l'objet d'une enquête pour "non dénonciation" d'agressions sexuelles sur mineurs et "non-assistance" à personne en danger. L'affaire a été classée sans suite par le procureur de Lyon ce lundi. Les faits d'agressions sexuelles remontent à plus de 25 ans, entre 1970 et 1990, et concernent le prêtre Bernard Preynat, mis en examen le 27 janvier dernier. Les victimes reprochent au cardinal Barbarin, nommé archevêque de Lyon en 2002, de ne pas avoir dénoncé plus tôt les agissements du religieux à la justice. Les auteurs de la plainte, des victimes du père Bernard Preynat, ont décidé de se constituer partie civile pour forcer un juge à instruire le dossier.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés