La petite ville de Surgères, meurtrie par l'accident de car qui a emporté jeudi six adolescents scolarisés dans ses établissements, s'est resserrée vendredi soir, jeunes au premier rang, en un moment "d'amitié", de réconfort, une messe en hommage aux victimes.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés